Consegna ufficiale dei diplomi ESABAC

Il Console Generale, accompagnato da Claudie Pion, attachée per la cooperazione educativa e linguistica per l'Italia nord-occidentale è stato ospite del nostro Istituto per la consegna dei diplomi agli studenti della prima classe del progetto ESABAC a raggiungere il diploma nella provincia di Pavia.

Francesca Stella e Federica Sagario, alunne della classe 5^BL diplomate nel 2015, hanno pronunciato un toccante discorso:

"Bonjour à tous,

aujourd'hui je suis ici pour parler au nom de ma classe. D'abord je voudrais remercier ceux qui m'ont accompagné dans ce parcours, ceux qui m'ont guidée et surtout les deux pays qui ont rendu possible ce projet, c'est-à-dire l'Italie et la France, deux pays très proches l'un de l'autre, très semblables, mais au meme temps très différents. Il s’agit de deux pays qui ont réussi à s'aider pour donner naissance à un projet stimulant et ambitieux comme celui de l'ESABAC.

Je suis très heureuse d'avoir eu la possibilité d'y accèder et de me former de manière innovative. L'innovation du projet ESABAC pour moi consiste dans l'introduction de quelquechose d'étranger dans un système, comme celui scolaire, si fragile et tourmenté en Italie. Cela ne vise pas à confondre, mais à unifier, mélanger et rendre plus proches deux civilisations, ce qui, d'après moi, est fondamentale dans le monde où on vit aujourd'hui, parfois si hostile à l'intégration.

ESABAC veut dire aussi explorer un nouveau point de vue, une manière différente d'étudier la réalité et apprendre une méthode, celle française, qui n'est pas si immédiate. Pendant notre parcours, nous avons rencontré des difficultés évidemment, du point de vue du lexique, de la compréhension, de la structure du texte, mais à la fin on a tous réussi, on a “vaincu” toutes ces difficultés grace a l’aide indispensable de nos professeurs et de la classe elle meme.

Ce projet a aidé la plupart d’entre nous à comprendre l’importance de l’étude des langues étrangères en général. C’est pour cette raison que presque la moitié de la classe n’a pas abandonné ce type de formation. Meme ceux qui ont choisi un parcours universitaire différent ont eu la possibilité de s’améliorer, de connaitre une forme d’étude qui ne nous appartient pas.

La chose la plus importante qu’on a gardé de ce projet est qu’il nous a permis de favoriser la communication, la compréhension et la solidarité, non seulement entre la culture française et celle italienne, mais aussi entre plusieurs aspects culturels."

Il sito dell'ambasciata di Francia riporta la notizia dell'evento al link: http://www.ambafrance-it.org